Woungly Massaga, panafricaniste rĂ©volutionnaire, figure de la lutte armĂ©e pour l’indĂ©pendance du Cameroun s’est Ă©teint samedi 17 octobre à YaoundĂ©, Ă  l’ñge de 84 ans.

SurnommĂ© « Commandant Kissamba Â», Woungly Massaga fut Ă  la fin des annĂ©es 1960 l’un des leaders de ce mouvement indĂ©pendantiste alors en conflit avec le pouvoir camerounais d’Ahamadou Ahidjo et la France. Il est mort Ă  YaoundĂ© le samedi 17 octobre Ă  l’Ăąge de 84 ans.  

Au dĂ©but des annĂ©es 1970, il relance l’UPC, parti fondĂ© pour obtenir l’indĂ©pendance du Carmoun, aprĂšs l’assassinat de nombre de ses dirigeants, avant d’en devenir le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral dans les annĂ©es 1980.

Woungly Massaga avait Ă©galement conseillĂ© plusieurs prĂ©sidents comme le GhanĂ©en Kwame Nkrumah et l’Angolais Agostinho Neto.

Woungly Massaga est le dernier dirigeant historique de l’UPC.

Anicet Ekané, président du Manidem, retrace le parcours de Woungly Massaga

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici