Aujourd’hui, techniquement, mĂȘme sans audit, il y a problĂšme, selon le vice coordonnateur du pĂŽle de l’opposition, Saliou Sarr. D’aprĂšs lui, on est au mois d’octobre. Et pour aller Ă  une Ă©lection, il faut ouvrir une rĂ©vision exceptionnelle des listes Ă©lectorales qui doit durer trois mois.

Cartes


“Le ministĂšre de l’IntĂ©rieur doit avoir aussi deux mois pour pouvoir travailler et un mois de contentieux pour que les cartes puissent ĂȘtre faites sans compter le dĂ©lai de retrait. Donc, il ne reste pas plus de six mois. Aussi, il faut noter qu’il y a un dĂ©lai de 85 jours pour le dĂ©pĂŽt des listes Ă©lectorales”, dĂ©clare Saliou Sarr sur L’As.

Opposition


Selon le le vice coordonnateur du pĂŽle de l’opposition, dans ce pays, ce qui n’est pas sĂ©rieux, aussi bien pouvoir qu’opposition, tout le monde sait que techniquement, le 28 mars, ce n’est plus possible. Tout le monde le sait ; mais chacun attend que l’autre le dise en premier. Et cela ne fait pas sĂ©rieux. Ensuite, il est incomprĂ©hensible qu’on tarde Ă  auditer le fichier surtout que tous les acteurs autour de la table du dialogue politique Ă©taient d’accord sur ce point. Donc, dire que c’est l’opposition qui le rĂ©clame est dĂ©nuĂ© de sens.

Travail


Pour lui; l’opposition l’a toujours demandĂ© via la plateforme du Front de RĂ©sistance Nationale (Frn), mais tout le monde s’est accordĂ© par la suite sur la nĂ©cessitĂ© de faire ce travail. Donc, le fait d’indexer l’opposition est juste une maniĂšre de fuir sa responsabilitĂ©. Au sortir de la PrĂ©sidentielle de 2019, les gens Ă©taient convaincus qu’il fallait auditer le fichier. Parce qu’il faut se rendre Ă  l’évidence que le fichier est dĂ©jĂ  bourrĂ©.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici