Dans un communiquĂ© publiĂ©, hier, Sos consommateur dĂ©nonce le fait que les Ă©coles privĂ©es d’enseignement continuent d’exiger le paiement des scolaritĂ©s pendant la fermeture des Ă©coles du 16 mars au 25 juin 2020. Me Massokhna Kane et ses camarades demandent Ă  l’Etat de sĂ©vir suite Ă  cette mesure assimilĂ©e Ă  un pur chantage exercĂ© sur les parents d’élĂšves.

Selon Sos consommateur, les scolaritĂ©s qu’exigent les Ă©coles privĂ©es n’étaient pas dues et les parents qui avaient payĂ© sous contrainte doivent bĂ©nĂ©ficier d’un avoir Ă  dĂ©faut d’ĂȘtre remboursĂ©s. Dans un communiquĂ© rendu public, hier, celui-ci dĂ©nonce le fait que ces Ă©tablissements continuent d’exiger le paiement des scolaritĂ©s pendant la fermeture des Ă©coles liĂ©e Ă  la crise sanitaire du coronavirus. Il demande au ministĂšre de l’Education nationale de «sĂ©vir contre cette attitude et de prendre une circulaire pour inviter les inspections d’acadĂ©mie (Ia) et les inspections de l’éducation et de la formation (Ief) Ă  mettre un terme Ă  ce qu’elle considĂšre comme Ă©tant un chantage exercĂ© sur les parents d’élĂšves alors que l’Etat a octroyĂ© une subvention de trois milliards de FCfa Ă  ces Ă©coles». D’aprĂšs cette organisation consumĂ©riste, la subvention octroyĂ©e le 28 septembre dernier Ă  ces Ă©tablissements Ă©tait destinĂ©e Ă  compenser partiellement les pertes de recettes dues au non-paiement des scolaritĂ©s pendant la fermeture des Ă©coles.

Seydou Prosper SADIO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici