Cheikh Tidiane Gadio a dĂ©menti son dĂ©part de l’AssemblĂ©e nationale suite Ă  sa nomination comme EnvoyĂ© SpĂ©cial de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) au Mali.

Me Abdoulaye Babou prend le contrepied du président du Mouvement panafricain et citoyen/Luy Jot Jotna et confirme que ce dernier a bel et bien perdu son mandat de député.

«Le poste d’EnvoyĂ© SpĂ©cial de la Francophonie pour le Mali est incompatible avec le mandat de dĂ©puté», a dĂ©clarĂ© la robe noire joint par Sud Quotidien.

L’ancien prĂ©sident de la commission des lois ajoute que « l’article 110 du rĂšglement de l’AssemblĂ©e doit ĂȘtre applique Ă  Gadio ».

Ledit rĂšglement stipule que «l’exercice de toute fonction publique non Ă©lective est incompatible avec le mandat de dĂ©putĂ©.»

Le mĂȘme article renseigne que «l’exercice des fonctions confiĂ©es par un État Ă©tranger ou une organisation internationale et rĂ©munĂ©rĂ©e sur leurs fonds est Ă©galement incompatible avec le mandat de dĂ©puté».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici