La divagation des animaux en général et celle des porcs en particulier est un phénomÚne qui hante la quiétude des populations. A Diourbel, elle commence à inquiéter, aprÚs la découverte de corps déterrés par des porcs au cimetiÚre de Keur Goumack.

Le péril porcin à Diourbel
Dans plusieurs quartiers, ces animaux perturbent la quiĂ©tude des populations. MĂȘme si la divagation des bƓufs, vaches, chĂšvres et moutons Ă©tait visible, les cochons ont pris d’assaut les artĂšres de la ville. Dans les quartiers Thierno Kandji, Serigne Mbaye Sarr et Keur Goumack, ils occupent la voie publique, empĂȘchent mĂȘme les gens de dormir et crĂ©ent souvent des accidents de la circulation.
Des corps déterrés
Un habitant de Keur Goumack indique que ces bĂȘtes font mĂȘme parfois irruption dans des lieux de culte. Hier, Ă  la fin de la priĂšre du vendredi, les fidĂšles avaient pris d’assaut le cimetiĂšre de Keur Goumack avec un seul et unique objectif : sortir ces bĂȘtes indĂ©sirables qui ont dĂ©terrĂ© des corps.
Engagements des acteurs locaux
Cette divagation des animaux pose un vĂ©ritable problĂšme Ă  Diourbel. L’annĂ©e derniĂšre, un comitĂ© dĂ©partemental de dĂ©veloppement a rĂ©uni autour du prĂ©fet les diffĂ©rents acteurs. A l’issue de cette rencontre, des engagements ont Ă©tĂ© pris par les propriĂ©taires et le prĂ©sident de la filiĂšre porcine de veiller Ă  la divagation de ces animaux. A ce jour, malheureusement, aucun de ces engagements n’a Ă©tĂ© respectĂ©.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici