Dans sa toute derniĂšre sortie mĂ©diatique, le trĂšs altruiste Cheikh Oumar Diagne, auteur du livre “La RĂ©publique privĂ©e du SĂ©nĂ©gal” s’en est encore pris au rĂ©gime de Macky Sall avec une fracassante rĂ©vĂ©lation qui ne serait pas des moindres.

Dans un entretien accordĂ© Ă  nos confrĂšres de ISM PRO 24, le professeur a fait entendre qu’il existe des ministres homosexuels dans le gouvernement de Macky Sall. “Il existe beaucoup d’homosexuels dans le gouvernement actuel du SĂ©nĂ©gal et ça a toujours Ă©tĂ© le cas. MĂȘme sous Diouf, on disait que 40% des ministres Ă©taient des homosexuels”, a indiquĂ© Cheikh Oumar Diagne, pĂ©remptoire.

De telles rĂ©vĂ©lations, dans un pays comme le nĂŽtre, ne doivent passer Ă  travers nos oreilles comme le simple souffle d’une brise matinale. Ils doivent attirer notre attention. Il est donc important que le rĂ©gime de Macky Sall opte pour la voie de la vĂ©ritĂ©, non seulement pour lever le doute, mais aussi et surtout pour l’honneur.

DĂ©mentir Cheikh Oumar Diagne a plusieurs fondamentaux. D’abord, les enfants et Ă©pouses qui ont des parents ministres dans le gouvernement de Macky Sall doivent ĂȘtre rassurĂ©s. Ensuite, les SĂ©nĂ©galais ont besoin de connaitre la vĂ©ritĂ© sur de telles assurances. Enfin, l’honneur des ministres, membres du rĂ©gime de Macky Sall, ne doit jamais ĂȘtre bafouĂ©, si et seulement si le Professeur Diagne avait tort.

Ainsi, il appartient fondamentalement au rĂ©gime de Macky Sall, qui dĂ©tient les moyens juridiques, de dĂ©mentir Cheikh Oumar Diagne qui, comme toujours, ne cesse de rappeler que l’on compte des homosexuels qui prennent part aux Conseils des ministres.

En outre, pour le respect des SĂ©nĂ©galais et pour la considĂ©ration exclusive Ă  l’endroit de tout le peuple, ancrĂ© dans ses valeurs religieuses et culturelles, la vĂ©ritĂ© sur cette charge doit impĂ©rativement jaillir et le plus rapidement possible sinon, comme c’est dĂ©jĂ  le cas, le silence du palais serait tout simplement assimilable Ă  une confirmation de Cheikh Oumar Diagne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici