Le Train express rĂ©gional (TER), prĂ©vu pour le transport de passagers entre Dakar et l’aĂ©roport international Blaise-Diagne (AIBD), sera mis en service « dans les prochains mois », a assurĂ© mardi le prĂ©sident de la RĂ©publique.
 Â«Â Notre pays va connaĂźtre, dans les prochains mois, un dĂ©veloppement trĂšs moderne du transport urbain, avec le dĂ©marrage du Train express rĂ©gional, qui a fait couler beaucoup d’eau sous les ponts. Mais il va dĂ©marrer bientĂŽt, s’il plait Ă  Dieu, en 2021 », a dĂ©clarĂ© Macky Sall lors de la clĂŽture d’un conseil prĂ©sidentiel sur la relance de l’économie sĂ©nĂ©galaise.  Le TER va constituer « l’épine dorsale du transport dans la capitale sĂ©nĂ©galaise », selon l’APIX, l’agence gouvernementale chargĂ©e des grands travaux et des investissements de l’Etat.  Il va assurer le transport de milliers de passagers par jour, entre Dakar et l’AIBD – prĂšs de soixante kilomĂštres qui seront parcourus en quarante-cinq minutes pour chaque rotation. Les travaux, qui ont dĂ©marrĂ© en 2017, ne sont pas encore achevĂ©s, mais une partie de l’ouvrage a Ă©tĂ© rĂ©ceptionnĂ©e en janvier 2019 par Macky Sall.
Le coĂ»t du TER est l’objet d’une importante controverse. L’Etat, certains mĂ©dias et organisations de la sociĂ©tĂ© civile avancent des montants trĂšs variĂ©s, concernant cet ouvrage jugĂ© trĂšs coĂ»teux par de nombreux SĂ©nĂ©galais.
Le prĂ©sident de la RĂ©publique assure par ailleurs que les travaux du Bus Rapid Transit (BRT), prĂ©vu pour amĂ©liorer la mobilitĂ© urbaine entre Dakar et GuĂ©diawaye, sont « en bonne voie ». Le BRT sera constituĂ© de 144 bus articulĂ©s pouvant contenir 150 passagers chacun. Ils vont traverser 14 communes de la rĂ©gion de Dakar, selon le Conseil exĂ©cutif des transports urbains de Dakar (CETUD), dĂ©signĂ© par l’Etat comme maĂźtre d’ouvrage de cette infrastructure. Le Bus Rapid Transit va fonctionner sept jours sur sept, de 6 h Ă  22 heures, indique le CETUD, qui ajoute qu’il sera mis en service en 2022. Â«Â Tout ça va crĂ©er une rĂ©volution dans le secteur des transports. Il faut continuer Ă  rĂ©duire le caractĂšre informel du secteur des transports interurbains et arrĂȘter les cars rapides qui datent des annĂ©es 1950-1960 », a ajoutĂ© le chef de l’Etat.  Il a Ă©galement promis l’arrivĂ©e de nouveaux minibus, dans le but d’amĂ©liorer les transports terrestres. Macky Sall a par ailleurs annoncĂ© un budget de 10 milliards de francs CFA prĂ©vu dans la loi de finances 2021, pour relancer le transport ferroviaire entre Dakar et Tambacounda (est).  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici