Il y a un lĂ©ger mieux, concernant la reprise des activitĂ©s Ă  l’AĂ©roport International Blaise Diagne de Diass. Selon SourceA dans sa livraison de ce samedi, les avions, qui foulent le tarmac de l’AĂ©roport, viennent Ă  moitiĂ© vide. Ce qui constitue un manque-Ă -gagner pour Limak-Aibd-Suma (LAS) qui s’occupe de la gestion de l’infrastructure.

Aussi ajoute le journal, la SociĂ©tĂ© dirigĂ©e par les Turcs compte, en effet, sur les redevances sur les billets d’avion pour renflouer ses caisses. La Compagnie aĂ©rienne nationale, Air SĂ©nĂ©gal, a, pour sa part, dĂ©cidĂ© de faire une croix sur l’Italie, Ă  cause d’un problĂšme de rentabilitĂ©.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici