S’ils n’ont aucun contact officiel, en coulisses, un canal de discussions existe bien entre le PrĂ©sident ivoirien Alassane Ouattara et son prĂ©dĂ©cesseur Laurent Gbagbo. L’information est livrĂ©e par le magazine Jeune Afrique qui vend la mĂšche au sujet d’une entente, du moins de ce qui ressemblerait Ă  un « deal » entre l’ancien chef de l’État ivoirien et son prĂ©dĂ©cesseur en dĂ©tention.
« Alassane Ouattara (ADO) a sollicitĂ© ces derniĂšres semaines son homologue nigĂ©rien Mahamadou Issoufou pour faire passer un message Ă  son prĂ©dĂ©cesseur Laurent Gbagbo : en Ă©change de sa neutralitĂ© jusqu’Ă  la prĂ©sidentielle du 31 octobre, le prĂ©sident ivoirien est prĂȘt, une fois rĂ©Ă©lu, Ă  le gracier de la peine de vingt ans de prison dont il a Ă©copĂ© dans l’affaire du casse de la BCEAO – l’intĂ©ressĂ© se dit innocent – et Ă  lui permettre de rentrer en CĂŽte d’Ivoire », Ă©crit JA dans ses colonnes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici