L’écrivain Boubacar Boris Diop s’est prononcĂ© sur la situation actuelle du SĂ©nĂ©gal. Comme certains intellectuels, il a mis l’accent sur l’ingĂ©rence de l’Occident dans la gestion du pays. Ce qui est trĂšs dĂ©plorable. Comme solutions, il prĂŽne un changement individuel, du patriotisme, retour aux valeurs, Ă  nos langues, le Wolof. 

Pour Boubacar Boris Diop, l’esclavage, la colonisation relĂšvent en rĂ©alitĂ© d’un manque de considĂ©ration de l’homme noir par les blancs. Et de nos jours, cette mentalitĂ© se reflĂšte chez les Africains, entre eux, qui ont tendance Ă  s’attarder sur le comportement plutĂŽt qu’à l’acte.

L’Afrique est plus pauvre et l’Afrique noire francophone occupe la derniĂšre position, dit-il.  Et ce qui fait le plus mal, c’est l’emprise de la France, notamment au SĂ©nĂ©gal.

Heureusement d’ailleurs, rajoute le journaliste,  il y a des intellectuels sĂ©nĂ©galais qui ont compris et qui combattent cette impĂ©rialisme d’une nouvelle forme. Seulement, il ne s’agit pas seulement d’attaquer les blancs, mais aussi de combattre ses reprĂ©sentants noirs au pays.

Il en dit plus. Regardez ! 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici