Le 3Ăšme mandat n’a aucune consistance juridique ou constitutionnelle. Il n’est explicitement marquĂ© dans aucune Constitution. C’est une lecture qui dĂ©coule d’un laborieux tour de passe-passe interprĂ©tatif. C’est un dĂ©tournement de sens comme on parlerait de dĂ©tournement d’avion, selon Alioune Tine, ancien directeur rĂ©gional d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

3e mandat


“Pourquoi le 3Ăšme mandat ne se pose que dans le constitutionnalisme africain?”, s’interroge Alioune Tine. A lui de poursuivre : “Parce qu’ailleurs, il existe un principe sacro-saint consistant Ă  considĂ©rer le PrĂ©sident qui adopte la limitation de mandat comme n’étant pas impliquĂ© et lĂ©gifĂ©rant pour la postĂ©ritĂ©. La rĂ©forme sur la limitation de mandat est une mesure corrective des errements du passĂ©â€.

Deux mandats


D’aprĂšs M. Tine, tous les prĂ©sidents qui l’ont fait ont dit : ça y est, c’est verrouillĂ© et je ne peux pas faire plus de deux mandats. Ensuite, ce sont les reniements, les mensonges qui coĂ»tent trĂšs cher Ă  la collectivitĂ©.

Report des Ă©lections


“Il faut reporter les Ă©lections en GuinĂ©e et en CĂŽte d’Ivoire et organiser un dialogue national pour un consensus sur le processus Ă©lectoral. La sous-rĂ©gion est dans une vulnĂ©rabilitĂ© caractĂ©risĂ©e avec la dĂ©gradation constante de la sĂ©curitĂ© et la dĂ©composition des institutions dans plusieurs États. Il faut agir pour que des crises ne viennent pas s’ajouter Ă  d’autres et crĂ©er une vĂ©ritable dĂ©flagration”, dĂ©clare Alioune Tine sur Sud Quotidien.

Violence


Selon M. Tine, depuis que la candidature du PrĂ©sident Alpha CondĂ© a Ă©tĂ© prĂ©parĂ©e avec le rĂ©fĂ©rendum et les lĂ©gislatives, il y a eu des dizaines de morts, plus d’une cinquantaine, des dizaines de blessĂ©s et de personnes dĂ©placĂ©es sans compter les personnes dĂ©tenues. Quant Ă  la CĂŽte d’Ivoire avec le PrĂ©sident Ouattara, on est complĂštement abasourdi par la capacitĂ© de refoulement et d’amnĂ©sie pour quelqu’un qui a vĂ©cu les Ă©vĂ©nements post-Ă©lectoraux de 2010. DĂšs l’annonce de la candidature, les violences ont Ă©clatĂ© avec prĂšs de 15 morts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici