Le ministre de l’IntĂ©rieur et de la SĂ©curitĂ© publique, Aly Ngouille Ndiaye, s’est prononcĂ© pour la premiĂšre fois sur l’éventualitĂ© de la tenue de l’édition 2020 du Grand Magal de Touba prĂ©vue dans un contexte de Covid-19. Mais, c’est pour prĂ©ciser qu’il n’en est pas l’organisateur et que le khalife va prendre des dĂ©cisions appropriĂ©es.
«Ce n’est pas moi qui organise le Magal. Mais le khalife nous Ă©coute sur tous les points. Il est au courant de ce qui se passe dans ce pays. Il sait que la maladie est une rĂ©alitĂ©. Serigne Mountakha est mon marabout, et il ne se passe pas 2 jours sans qu’on ne se parle au tĂ©lĂ©phone», a-t-il dĂ©clarĂ© sur le plateau spĂ©cial de Seneweb.
Et d’ajouter : «Le moment venu, les dĂ©cisions appropriĂ©es seront prises par le khalife avec l’objectif de protĂ©ger les SĂ©nĂ©galais de la maladie. Parce qu’aprĂšs le Magal, il y a le Gamou qui va se tenir dans d’autres localitĂ©s».
Selon lui, les chefs religieux sont conscients de la situation actuelle dans le pays et, depuis le dĂ©but de la pandĂ©mie, beaucoup d’évĂšnements religieux ont Ă©tĂ© tenus, en se conformant au contexte actuel.
Toutefois, rappelle le ministre de l’IntĂ©rieur, «le domaine religieux est trĂšs sensible. Et il n’est pas question de toucher les SĂ©nĂ©galais dans le fond de leurs croyances ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici