« OĂč est passĂ© l’argent du Fonds force Covid-19 ? Existe-t-il une traçabilitĂ© de ces fonds ? ». Ces questions ont Ă©tĂ© soulevĂ©es par les syndicalistes des collectivitĂ©s territoriales lors d’une confĂ©rence de presse tenue hier 1er septembre au Samu municipal. Dans les colonnes Soleil qui reprend l’info, les responsables de l’Alliance des syndicats autonomes de la santĂ© (Asas) rĂ©clament leur part des primes exceptionnelles attribuĂ©es aux agents de la santĂ© engagĂ©s dans la lutte contre le coronavirus.
Le quotidien rappelle que la prime de 60.000 francs Cfa mensuelle est perçue par tous les agents de santĂ© pour une pĂ©riode de 6 mois. Et selon Sidiya Ndiaye, seuls trois mois sur les six ont Ă©tĂ© payĂ©s aux travailleurs des collectivitĂ©s territoriales. Dans les structures sanitaires comme Nabil Choucair, le centre de santĂ© de Ouakam, des Maristes, les agents n’ont perçu aucun franc du fonds Covid-19.
Ainsi, ces agents, pour se faire entendre, ont annoncĂ© un plan d’action qui dĂ©marre aujourd’hui, avec port de brassards rouges et un arrĂȘt de travail de 10 h Ă  midi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici