Mamadou Diop et Babacar Gningue, deux rĂ©alisateurs sĂ©nĂ©galais, reprĂ©senteront le pays au 20Ăšme ‘’Clap Ivoire’’, un festival de cinĂ©ma devant se tenir du 15 au 18 septembre prochain, Ă  Abidjan, en CĂŽte d’Ivoire, a appris l’APS.

En raison de la crise sanitaire liĂ©e Ă  la pandĂ©mie du Coronavirus, cette Ă©dition 2020 sera numĂ©rique et se fera en ligne via les supports digitaux de l’Office national du cinĂ©ma de CĂŽte d’Ivoire (ONACI –CI), selon les organisateurs.

Les films des reprĂ©sentants sĂ©nĂ©galais ont Ă©tĂ© sĂ©lectionnĂ©s parmi la douzaine de productions (huit fictions et quatre documentaires) reçues par un jury national qui s’est rĂ©uni le 19 aoĂ»t dernier, a indiquĂ© la direction de la cinĂ©matographie dans un communiquĂ© reçu Ă  l’APS.

Mamadou Diop reprĂ©sentera le SĂ©nĂ©gal dans la catĂ©gorie fiction avec son film ’’Palanteer M’beed’’ qui raconte l’histoire d’’’un Peintre en manque d’inspiration’’.

Le synopsis du film relate que Moussa, ’’le peintre, dĂ©mĂ©nage dans un nouveau quartier’’. ’’À peine arrivĂ©, il est intriguĂ© par le calme qui rĂšgne dans sa ruelle. Il ne voit jamais ses voisins. ExceptĂ© cette jeune fille qui habite en face de chez lui(
) et qui pourrait bien ĂȘtre sa nouvelle muse’’.

De son cĂŽtĂ©, Babacar Gningue, dĂ©fendra les couleurs du SĂ©nĂ©gal dans la catĂ©gorie documentaire avec son film intitulĂ© ’’La lutte sĂ©nĂ©galaise, le business de muscles’’.

Le film, selon son réalisateur, revient sur ce sport traditionnel devenu une vraie industrie qui génÚre plusieurs millions de francs CFA au Sénégal.

Le festival ’’Clap Ivoire’’, un concours de courts mĂ©trages destinĂ© aux jeunes rĂ©alisateurs de l’Afrique de l’Ouest composĂ© des huit pays de l’Union monĂ©taire Ouest africain (UEMOA) est initiĂ© depuis 2006 par la CĂŽte d’Ivoire.

FKS/OID/AKS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici