Dakar, 31 aoĂ»t (APS) – Sept organisations des acteurs de la musique proposent, dans une lettre ouverte au chef de l’Etat Macky Sall, des solutions de sortie de crise de leur secteur fortement touchĂ© par les consĂ©quences de la pandĂ©mie du nouveau coronavirus. Â«Â Aujourd’hui, l’Etat doit se rendre disponible pour nous dĂ©fendre en commençant par nous Ă©couter : nous Ă©couter non pas jouer et chanter, car les cƓurs ne sont pas Ă  la fĂȘte, mais nous Ă©couter proposer des solutions de sortie de crise pour notre secteur’’, ont Ă©crit les artistes et auxiliaires des mĂ©tiers de la musique dans cette lettre dont l’APS a reçu une copie.  La Coalition des instrumentistes de musique du SĂ©nĂ©gal (Sama instrument), l’Association des techniciens du spectacle et de l’audiovisuel du SĂ©nĂ©gal, Africa FĂȘte, Urban culture consulting (UCC), la Coalition interprofessionnelle des producteurs et Ă©diteurs phonographiques (CIPEPS), l’Association des Managers et Agents d’artistes (AMAA), l’Association des MĂ©tiers de la Musique du SĂ©nĂ©gal, sont les organisations signataires de cette lettre ouverte adressĂ©e au chef de l’Etat Macky Sall, « protecteur des arts et des artistes ».

Elles disent ainsi vouloir Ă  travers cette lettre « inciter l’Etat Ă  prendre de bonnes dĂ©cisions en Ă©vitant les solutions ponctuelles et en y associant les acteurs de la musique qui sont parmi les plus touchĂ©s par la pandĂ©mie ». Â«Â Le monde des arts amorce une lente agonie et il sera trĂšs difficile de nous sauver », soutient la coalition des acteurs de la musique.  Selon elle, « quel que soit le remĂšde, il sera trop tard pour les arts et les artistes », faisant savoir que les artistes veulent « retrouver » leur « dignité ».  Elle Ă©voque les difficultĂ©s du secteur de la musique depuis sept mois marquant l’arrĂȘt des activitĂ©s professionnelles avec les mesures prises par le ministĂšre de l’IntĂ©rieur, notamment le couvre-feu et la fermeture de tous les espaces publics et culturels. NĂ©anmoins, la coalition des acteurs de la musique salue les efforts dĂ©ployĂ©s par l’Etat pour soutenir les artistes. Elle cite « l’aide Ă  la culture dans le cadre du Fonds force Covid-19 et d’adoption en Conseil des ministres du projet de loi sur le statut de l’artiste et autres professionnels de la culture ».  Elle rappelle toutefois au chef de l’Etat quelques manquements notamment la « non application de la redevance pour copie privĂ©e malgrĂ© le travail dĂ©jĂ  accompli », « ces artistes menacĂ©s d’expulsion pour dĂ©faut de paiement de loyer, etc. ».

FKS/ASB/OID

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici