La candidature du prĂ©sident ivoirien Alassane Ouattara Ă  un troisiĂšme mandat pour la prĂ©sidentielle du 31 octobre « n’est pas nĂ©cessaire », a estimĂ© lundi le chef de l’Eglise catholique en CĂŽte d’Ivoire, le cardinal Jean-Pierre Kutwa, appelant « Ă  aller au dialogue ». « Je ne peux pas ne pas me tourner avec respect vers le prĂ©sident de la RĂ©publique, dont la candidature Ă  ces prochaines Ă©lections n’est pas nĂ©cessaire, Ă  mon humble avis », Ă©crit Mgr Kutwa dans une lettre ouverte intitulĂ©e « Appel au respect du Droit dans la concertation ».

« Son devoir rĂ©galien de garant de la Constitution appelle son implication courageuse, en vue de ramener le calme, de rassembler les Ivoiriens, de prendre le temps d’organiser les Ă©lections dans un environnement pacifiĂ© par la rĂ©conciliation », explique le cardinal Ă  propos de Alassane Ouattara. « La vie socio-politique de notre pays aborde un virage dangereux. Au fur et Ă  mesure qu’approche l’échĂ©ance des Ă©lections prĂ©sidentielles, force nous est donnĂ© de constater la radicalisation des positions de part et d’autre. Celles-ci se sont d’autant plus accentuĂ©es depuis la dĂ©claration de candidature du prĂ©sident », poursuit le prĂ©lat.

Le cardinal d’Abidjan « invite les uns et les autres Ă  aller au dialogue et Ă  la concertation, dans la recherche de solutions Ă  cette crise qui n’augure pas d’un lendemain meilleur quant Ă  l’organisation paisible des Ă©lections ».
Les violences dans le sillage de l’annonce de la candidature controversĂ©e du chef d’Etat Alassane Ouattara ont fait une quinzaine de morts en aoĂ»t. La crainte de violences meurtriĂšres Ă  l’approche du scrutin du 31 octobre est forte, dix ans aprĂšs la crise nĂ©e de la prĂ©sidentielle de 2010, qui avait fait 3000 morts aprĂšs le refus du prĂ©sident Gbagbo de reconnaĂźtre la victoire d’Alassane Ouattara. La CĂŽte d’Ivoire, avec 25 millions d’habitants, compte 40% de musulmans, 35% de chrĂ©tiens et 15% d’animistes ou sans religion, selon les statistiques officielles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici