« Thierno Alassane Sall, trahi par les siens qui lui ont cachĂ© le rapport Ă©touffĂ© de l’IGE sur Petrotim, a raison au nom de la loi de rendre compte au peuple Ă  qui appartiennent les ressources naturelles. Point de secrets d’Etat donc, puisque les documents y relatifs ne sauraient ĂȘtre estampillĂ©s secret ou confidentiel ». Telle est la conviction du leader du mouvement “Tekki”, qui a abordĂ© la question dans sa “Questekki” hebdomadaire.

« La lĂ©gislation sur les ressources naturelles a Ă©voluĂ© depuis le rĂ©fĂ©rendum de Macky Sall de 2016 et l’adoption du code de transparence des finances publiques issu d’une directive de l’UEMOA. DĂ©sormais, les ressources naturelles, gaz, pĂ©trole, foncier, frĂ©quences, etc, appartiennent au peuple et leur gestion doit ĂȘtre transparente et publique. Qu’on se le tienne pour dit ! Les cadres autoproclamĂ©s de l’APR et autres boutons doubles automatiques (BD) doivent le comprendre comme l’ancien premier ministre humiliĂ© BD, Boun Dionne Â», dĂ©clare Mamadou Lamine Diallo.

Dans le document dont Actusen.sn dĂ©tient copie, l’économiste qui s’est toujours prononcĂ© sur la gestion des ressources naturelles, dĂ©nonce le fait que « le Juge d’instruction dĂ©signĂ© dans l’affaire PĂ©trotim a une opportunitĂ© d’approfondir son enquĂȘte Â».

« La loi pĂ©troliĂšre lui permet de demander les Ă©tats financiers de la pĂ©riode, des sociĂ©tĂ©s Petrotim, PetroAsia (dans ses multiples formes), Timis Corporation, Kosmos et BP. Ou alors de confier l’audit Ă  un cabinet indĂ©pendant pour faire la lumiĂšre sur les aspects financiers, Ă©tant entendu que la loi pĂ©troliĂšre a Ă©tĂ© violĂ©e en son article 8, Petrotim n’a pas les capacitĂ©s techniques et financiĂšres d’obtenir un bloc pĂ©trolier pour l’exploration. L’octroi de ce bloc a bĂ©nĂ©ficiĂ© Ă  Alioune Sall, le frĂšre du PrĂ©sident de la RĂ©publique, administrateur de Petrotim SAU. VoilĂ  les faits, dans l’attente de nos 400 000 Â», ajoute-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici