La clause de dĂ©part, que Messi n’avait pas dĂ©noncĂ©e Ă  la date butoir du 10 juin pourrait ne plus ĂȘtre un sujet de conflit entre lui et le Barça. Et cet Ă©niĂšme rebondissement basĂ© sur des textes de la FIFA pourrait dĂ©finitivement tourner Ă  l’avantage du gĂ©nie argentin. 

La semaine passĂ©e, une information de la radio Cadena Ser avait rĂ©cemment assurĂ© que l’attaquant argentin ne serait pas obligĂ© de payer sa clause de de libĂ©ration fixĂ©e Ă  700 millions d’euros lors de sa derniĂšre saison de contrat. La station avec la meilleure audience en Espagne a ajoutĂ© dans ses informations que le dernier bail signĂ© en 2017 par le capitaine de l’Albiceleste Ă©tait Ă©tabli sur une durĂ©e de trois ans avec quatriĂšme annĂ©e optionnelle. Une thĂšse confirmĂ©e par le quotidien sportif L’Ă©quipe qui s’appuie sur la citation suivante tirĂ©e du contrat du joueur :  » cette indemnisation ne s’appliquera pas en cas de rupture du contrat par dĂ©cision unilatĂ©rale du joueur Ă  partir de la fin de la saison 2019-2020 « . 

Ce qu’ infirme le club catalan qui Ă©voque que l’Argentin est liĂ© au club jusqu’en 2021 et la seule clause qui pouvait le permettre de partir gratuitement a expirĂ© le 10 juin 2020. Il est appuyĂ© par la Liga espagnole qui s’est empressĂ© de livrer un communiquĂ© pour donner raison au club catalan. Cette position de la Liga est balayĂ©e par les juristes de Lionel Messi. Ils affirment qu’une clause de rĂ©solution anticipĂ©e, que la Liga passe sous silence, est Ă©galement prĂ©vue dans ce contrat, Ă  l’issue de la saison 2019-2020.
Covid-19 considĂ©rĂ© comme juste cause 

Sachant que la saison du Barça pouvait s’allonger au plus jusqu’au 30 mai (Date initialement retenue pour la finale de la C1 2020), les reprĂ©sentants du gĂ©nie argentin miseront certainement sur le contexte particulier de Covid-19 qui a rallongĂ© cette saison 2019-2020, privant Messi de pouvoir bĂ©nĂ©ficier de sa clause de dĂ©part gratuite. Surtout qu’il aurait pu bĂ©nĂ©ficier d’au moins 20 jours pour ĂȘtre fixĂ© son sort.  
Outre ce prĂ©texte, dans le rĂšglement de la FIFA sur la stabilitĂ© contractuelle entre joueurs professionnels et clubs, il est Ă©crit : En prĂ©sence d’un cas de juste cause, un contrat peut ĂȘtre rĂ©siliĂ© par l’une ou l’autre des parties sans entraĂźner de consĂ©quences (ni paiement d’indemnitĂ©s, ni sanctions sportives). (voir document). 

L’autre rĂšglement de la FIFA qui plombe le Barça
Via son communiquĂ©, la Liga avait signifiĂ© qu’il ne dĂ©livrera pas de Certificat International de Transfert (CIT) si le joueur dĂ©cidait de partir libre. Ce qui retarderait la qualification de Messi avec son prochain club d’accueil.  
Seulement, un Ă©lĂ©ment majeur qui plaide en faveur de l’Argentin demeure un rĂšglement de la FIFA qui permet au joueur concernĂ© de bĂ©nĂ©ficier d’un enregistrement provisoire dans son prochain club (voir document).
Autant de critĂšres qui fragilisent le club de la catalogne face au sixtuple Ballon D’or.

La page Messi déjà tournée chez les socios ?
Face Ă  cette situation, la presse catalane Mundo Deportivo, mĂ©dia pro-Barça, a lancĂ© un sondage pour comprendre les vƓux des fans du Barça. 
Pour combien sont-ils prĂȘt Ă  laisser partir Messi ? En leur laissant 6 choix de rĂ©ponses : pour la clause de 700 millions, en nĂ©gociant autour de 350 millions, autour de 200 millions ou autour de 100 millions.  une grosse majoritĂ© (46,03%) veut qu’un transfert se nĂ©gocie autour des 200 millions d’euros. 
Autre enseignement révélateur, seulement 3,83% des votants souhaitent que la Pulga reste. Comme quoi, les Culés ont déjà consommé le divorce.

Pour rappel, il y a une jurisprudence Ronaldo, Ă©valuĂ© Ă  1 milliard d’euros en 2018 avant d’ĂȘtre vendu 10 fois moins Ă  la Juve. Affaire Ă  suivre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici