Le dĂ©lai fixĂ© par Macky Sall Ă  tous les membres du gouvernement, afin de procĂ©der, Ă  leurs dĂ©clarations de patrimoine auprĂšs de l’Ofnac, arrive Ă  expiration ce 31 aoĂ»t.

Cette date passĂ©e, tous les assujettis qui ont manquĂ© Ă  l’obligation seront exposĂ©s Ă  des sanctions, allant d’une ponction de leur salaire au limogeage pur et simple.
Selon le Pr Ndiogou Sarr, maĂźtre de confĂ©rences en Droit public, repris par L’Observateur, si le concernĂ© est Ă©lu, il sera privĂ© d’un quart de ses Ă©moluments jusqu’à ce qu’il fournisse la preuve de l’accomplissement de l’obligation.
Par contre, s’il est nommĂ©, l’autoritĂ© pourra dĂ©cider de la perte de la position ayant gĂ©nĂ©rĂ© l’obligation de dĂ©claration de patrimoine.
Pour rappel, c’est 48 heures aprĂšs la publication des rapports 2016, 2017 et 2018 de l’Inspection gĂ©nĂ©rale d’État (Ige), Ă©pinglant plusieurs ministres et DG, que Macky Sall avait sommĂ© ses ministres de procĂ©der, avant fin aoĂ»t 2020, Ă  leurs dĂ©clarations de patrimoine auprĂšs de l’OFNAC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici