RAPHAËL NDIAYE PUBLIE ‘’LUTTEUR DE LÉGENDE’’, UN LIVRE CONSACRÉ À ‘’L’UNIVERS CULTUREL ET ÉDUCATIF DES SÉRÈRES’’

0
126 vues

 Le conservateur de bibliothèque Raphaël Ndiaye a annoncé mardi la parution aux éditions L’Harmattan-Sénégal de son livre ‘’Lutteur de légende’’, consacré à ‘’la trajectoire du lutteur sérère (…) au cœur d’une tradition multiséculaire’’. ‘’Lutteur de légende’’ est un long poème (102 pages) publié en mars par cette maison d’édition sénégalaise, a précisé M. Ndiaye dans un communiqué reçu à l’APS. L’ouvrage ‘’entre en profondeur dans l’univers culturel et éducatif des Sérères’’, explique l’auteur. ‘’Le lutteur reste l’écho de la parole poétique qui emporte tout : les velléités de comprendre, de maîtriser, de savoir’’, ajoute Raphaël Ndiaye, également directeur de la Fondation Léopold-Sédar-Senghor. M. Ndiaye dit s’être inspiré, pour la production de son dernier livre, des ‘’séquences de la vie’’ relatées par le colonel Mamadou Lamine Sarr (le père de l’économiste Felwine Sarr), qui a publié en 2014 un ouvrage intitulé ‘’L’éducation du jeune Niomimka’’, dont il a rédigé la préface.  ‘’C’est une démarche qui passe en revue tout le système éducatif chez les Sérères, de la naissance à l’âge de 25 ans’’, ajoute-t-il, parlant toujours de son ouvrage. Le long poème de 588 pages vers évoque ‘’un processus éducatif inscrit au centre d’une pratique culturelle qui remonte avec certitude aux origines de la dynastie des Gelwaar’’. Une période durant laquelle apparaît ‘’la figure d’un grand lutteur, Boucar Djilakh Faye’’, selon l’auteur, ajoutant, sur la quatrième de couverture du livre, que la lutte est une tradition qui ‘’s’est maintenue sous le règne de tous les rois du Sine’’. ‘’La lutte donne forme et rythme, s’incarne dans le corps, réceptacle de forces et acteur agonistique’’, écrivent les auteurs de la préface de ‘’Lutteur de légende’’, le président du Comité national de gestion de la lutte au Sénégal, Alioune Sarr, et l’anthropologue français Dominique Chevé.  ‘’C’est (…) le Sérère mâle, entre la naissance et l’âge mûr, qui est ici chanté, célébré, glorifié. Ce lutteur-ci est évidemment ‘de légende’ parce qu’il offre l’exemple du parfait jeune Sérère’’, explique le professeur Amadou Ly, de la faculté des lettres et sciences humaines de l’Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar.  Le lutteur évoqué par Raphaël Ndiaye ‘’peut être n’importe quel lutteur sérère caché dans son lit, qui sort de sa rêverie (…), une légende c’est-à-dire un modèle’’, ajoute M. Ly, auteur de la postface du livre. M. Ndiaye dit avoir choisi la poésie pour décrire le lutteur, parce que, selon lui, c’est le genre qui se prête mieux à ce qu’il avait envie de faire savoir. ‘’Il y a une subtilité du langage dans la poésie, et je suis poète’’, affirme-t-il. M. Ndiaye est auteur de plusieurs livres dont un recueil de poèmes intitulé ‘’Cadences et lagunes’’ (2004, Feu de brousse). Chercheur, il a travaillé à Enda Tiers-monde, un réseau d’organisations non gouvernementales, de 1987 à 2010. Musicien, il est aussi expert-formateur de l’Unesco en patrimoine culturel immatériel, depuis 2011.