Orientation sexuelle : Visages et voix de l’homosexualité au Sénégal !

0
90 vues

Le Président de l’Association « Aides Sénégal » qui compte 400 membres casse la baraque. A en croire D. Diouf, beaucoup mettraient fin à leur vie si les homosexuels du Sénégal étaient révélés au grand jour. 

L’homosexualité, plus fréquente chez les personnes responsables ?

« L’homosexualité n’est pas une affaire de moyens. On dit souvent que c’est plus fréquent chez les gens les plus riches. Il n’y a pas de groupe spécifique. Si on avait absorbé une substance qui éjecte tous les homosexuels de ce pays en l’air, beaucoup se tueraient. Non parce qu’ils sont des homosexuels, mais parce que des personnes responsables qu’ils portent en grande estime le sont », déclare dans L’Obs D. Diouf.

A l’extérieur, on assume son orientation sexuelle

Mais malgré tout, l’homosexualité peine à avoir droit de cité au Sénégal. Parce que pas de dépénalisation. « Les gens qui veulent vivre leur orientation sexuelle ont quitté le Sénégal. A l’extérieur, on voit des Sénégalais qui assument pleinement leur orientation sexuelle, parce qu’ils savent que dans ces pays-là, personne n’ose les attaquer. »

L’homosexualité réprimée

L’homosexualité est pénalement réprimée au Sénégal en tant qu’attentat aux mœurs. Elle y est qualifiée d’acte impudique ou contre nature avec un individu de son sexe. L’homosexualité est punie au Sénégal, aux termes de l’article 319 du code pénal sénégalais.