Port : Cheikh Kanté et la subvention de 5 millions « indûment perçue » par le Pca

0
79 vues

La Cour des comptes a aussi fait un passage au Port autonome de Dakar, dirigé à l’époque par Cheikh Kanté.

D’ailleurs, dans son rapport public général annuel 2015, il est relevé des manquements notamment dans la rubrique relative à la gestion des frais généraux.
La Cour des comptes a même recommandé au directeur général de « précompter le montant de cinq millions  (5 000 000) Ffca sur les émoluments du Président du conseil d’administration (Pca) en vue du remboursement de la subvention qu’il a reçue ».

Interpellé par les contrôleurs, le directeur général, avait fait savoir que « l’ancien Pca, M. Diallo, a été remplacé en mai 2012 et les précomptes n’ont pas été opérés jusqu’à son départ », note toujours le rapport.  

Mais, la Cour a rappelé à Kanté, « qu’il lui incombe de prendre toutes les dispositions pour recouvrer le montant indûment perçu par l’ancien Pca ».

S’agissant par ailleurs de la gestion de la trésorerie, la Cour a recommandé au directeur général de faire systématiquement apposer par les  caissiers la mention «payé par caisse» sur toutes les pièces justificatives de décaissement afin d’éviter les doubles paiements.

Car, note la Cour des comptes, « le Pad a produit un mode de règlement où la mention « payé » est apposée. Toutefois, la Cour a constaté que sur les pièces justifiant les décaissements, la mention «payé par caisse» n’est pas apposée, ce qui peut entraîner un risque de double paiement ».