Ligue 2 – Sochaux : Omar Daf défait amèrement, Ousseynou Thioune exclu

0
111

Ce samedi après-midi, Sochaux recevait Troyes pour clôturer la 16e journée de Ligue 2. Dans un match au spectacle absent, les Troyens ont été les plus réalistes, en marquant leur unique tir cadré de la rencontre en début de seconde période.

Troyes avait donc prévu d’être moins joueur pour gagner en efficacité. Le succès acquis à Sochaux renforcera Laurent Batlles dans ses nouvelles convictions. Après la claque reçue à domicile face à Chambly (0-4), le technicien aubois avec indiqué que certaines choses évolueraient. Ainsi, l’ESTAC a ôté son costume séduisante pour enfiler celui d’une équipe plus pragmatique, bien moins étincelante. Cela a suffi pour venir à bout d’un FCSM sans imagination et réduit à 10 après l’expulsion de Thioune à la 76e minute.

Un rouge pour finir un après-midi à oublier – le second d’affilée – pour des Lionceaux moins mordants, moins fringants. Des Doubistes qui n’ont, en plus, pas eu la chance avec eux. Maxence Lacroix, à la 21e, puis Maxence Prévot (30e) ont dû quitter leurs partenaires sur blessure. Un claquage pour le défenseur, une fracture de la pommette pour le portier. Le premier s’est d’ailleurs créé la seule occasion sochalienne digne de ce nom avant la 89e minute : une tête à côté, sur un corner (14e). Weissbeck avait permis à Gallon de se détendre enfin en toute fin de partie.

C’est vrai, les deux équipes n’ont pas été aidées par une pelouse en triste état. Toutefois, elle n’est pas à l’origine de la perte de balle sochalienne sur la ligne médiane, en début de seconde période. Bedia récupérait le cuir pour aller battre Zigi, toute en vitesse et en sang-froid face au but (0-1, 51e). Un but d’une importance considérable. Troyes, grâce à ces 3 points, recolle quasiment au podium (4e, 29 points), à une longueur de l’ACA, 2 de Lens et 4 du leader Lorient. Sochaux, lui, quitte le top 5 et marque le pas.