TF 1451/R : Le Collectif Sunu 94 milliards Nay Leer lancé

0
54 views

Des personnalités et membres de mouvements citoyens sénégalais ont lancé ce jeudi 7 novembre un collectif dénommé « Sunu 94 milliards Nay leer ». Ce, pour exiger la lumière sur le scandale du titre foncier 1451 / R impliquant le leader de Pastef, Ousmane Sonko et l’ancien directeur général des Domaines du Sénégal, Mamadou Mamour Diallo. Ledit Collectif composé de quatre organisations, a prévu une marche pacifique pour se faire entendre.

C’est à travers une courte déclaration commune qu’elles -organisations – ont axé leur intervention dans l’affaire des 94 milliards qui défraie la chronique depuis 2018. Ces acteurs de la société civile veulent la tenue d’un procès qui, note ladite déclaration, ne serait pas une parodie de justice. Elles exigent aussi l’application des décisions de justice issues dudit procès. « Sur l’affaire des 94 milliards, je n’ai pas confiance en la justice« , a dit Mody Niang, indiquant que depuis son accession la magistrature suprême, Macky Sall n’a pas cherché à lutter contre le corruption. Poursuivant, il dit remercier Ousmane Sonko « sans qui, le scandale n’aurait pas été ébruité« .

« Ni avec Sonko ni avec Mamour »

Dire le droit en toute circonstance et à chaque fois que la justice est saisie sur une affaire. Voilà ce que prône aussi le Collectif « Sunu 94 milliards nay leer ». Sur ce, Boubacar Sadio souligne qu’ils ne défendent ni le leader de Pastef Ousmane Sonko ni l’ancien directeur des Domaine du Sénégal, Mamadou Mamour Diallo. Selon l’ancien Commissaire divisionnaire de la police de classe exceptionnelle, le lancement de leur collectif n’est qu’une première étape dans la volonté de débusquer tous les scandales qui minent le pays. « Nous ne sommes pas là pour accuser Mamour Diallo« , dit-il, ajoutant que si – toutefois -, il a tort, il faut le sanctionner comme il le faut aussi contre Ousmane Sonko, s’il tente tout simplement de « chercher du buzz » à travers ses accusations. « Que ça ne finisse pas en eau de boudin comme dans l’affaire Pétrotim« , digresse-t-il pour dire que le scandale impliquant Aliou Sall n’a pas de chance d’être élucidée, les enquêteurs ayant fait fausse piste. C’est le Président de la République, Macky Sall et son ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye qui auraient dû être entendus dans cette affaire, lâche-t-il.

Pétition 

Le Collectif demande aux Sénégalais de signer la pétition autour de ces revendications qui, au moment où nous écrivons ces lignes, a atteint les 50 signataires.

Massification du Collectif

Pour l’heure, le Collectif est composé de quatre organisations, dont le Front pour une révolution anti-impérialiste et panafricaine (Frapp), Nittu degg des valeurs, les Gilets rouges et le Sénégal notre priorité (Snp). Les autres organisations citoyennes, politiques de dimension internationale, nationale, régionale, départementale, communale sont invité à rejoindre le Collectif.

Marche

Ces acteurs de la société civile ont aussi concocté un plan d’action pour obtenir gain de lutte : une marche pacifique.