La double nationalité : L’autre obstacle pour Karim Wade ?

0
30 views

La question de l’amnistie voire de la réhabilitation de Karim Wade revient avec insistance en cette période de décrispation entre Abdoulaye Wade et Macky Sall. C’est un secret de polichinelle, le Pape du Sopi oeuvre pour décrocher une amnistie en faveur de son fils Karim Wade, gage à ses yeux de survie dans l’arène politique. Pourtant, même réhabilité, Wade fils va trainer un autre boulet, celui de sa double nationalité. La constitution sénégalaise stipule clairement que tout candidat à la présidentielle doit être exclusivement de nationalité sénégalaise. Ce qui ne serait pas le cas pour Karim Wade qui selon Jeune Afrique avait, à la veille de la présidentielle, déposé un dossier de demande de renonciation à la nationalité française à l’ambassade de France à Doha (Qatar). Mais une simple renonciation à la nationalité suffit-elle pour briguer le suffrage des sénégalais ? Non ! Avait rétorqué le parlementaire Abdoulaye Makhtar Diop qui en 2016 lançait en guise d’avertissement, “l’article 18 du code de la nationalité est clair : tout Sénégalais majeur qui prend une autre nationalité perd automatiquement la nationalité sénégalaise (…) le problème ce n’est pas de renoncer à l’autre nationalité pour être automatiquement Sénégalais. Quand vous contractez l’autre nationalité, si vous y renoncez, il faut demander au président de la République du Sénégal de vous accorder la nouvelle nationalité sénégalaise”, avait affirmé Abdoulaye Makhtar Diop.