Ibrahima Diop qui faisait face au juge du Tribunal de grande Instance sera fixé sur son sort le 26 Septembre prochain.

0
47 views

Poursuivi pour saccage et vandalisme sur les biens publics, Ibrahima Diop faisait face ce jeudi au juge du Tribunal de Grande Instance de Diourbel.

Il lui était reproché d’avoir volontairement démoli une partie du mur du stade Nelson Mandela de Mbacké après le passage du Khalif Général des Mourides qui avait émis le vœu de voir  cet espace remis à la famille de Mame Mor Diarra, compte tenu de sa proximité immédiate avec le cimetière où reposent  les membres de la famille de Serigne Touba.
Plus zélé que Ibrahima Diop tu meurs. Ce dernier qui se réclame talibé jusqu’à la moelle avait , avec d’autres personnes procédé nuitamment au saccage du stade. Les membres de l’Orcav de Mbacké par son Président Modou Ndiaye Sy avaient porté plainte contre Ibrahima Diop qui se targuait à travers des audio d’en être l’auteur .
Ce Ibrahima Diop qui n’a pas varié sur les actes de vandalisme, dira cependant qu’il a agi sous le poids de la colère car selon lui, si le khalif donne un « ndiguel » c’est à respecter  Ce que le président du tribunal et le procureur de la République  rejettent car selon eux le Khalif n’a jamais donné l’ordre de démolir quoi que se soit et que Ibrahima Diop n’est pas plus talibé que les membres même des navétanes.
Il reconnaît cependant avoir mal agi, ce que le président qualifiera de zèle et de mauvaise appréciation qui sont deux facteurs à même de mettre le feu aux poudres et de créer des situation incomodantes. Les membres de l’ODCAV de Mbacké avaient retiré la plainte suite à la demande du Khalif Serigne Mouhamadou Mountakha Mbacké. Ibrahima Diop sera fixé sur son sort le 26 Septembre 2019 date du délibéré.

ARTICLE:Thierno Diongue

SOURCE:Siweul.net