Palais : Maxime Jean Simon Ndiaye et Oumar Samba Bâ à couteaux tirés

0
63 views

Palais : Maxime Jean Simon Ndiaye et Oumar Samba Bâ à couteaux tirés

Le départ en catastrophe de Mahammad Boun Abdallah Dionne pour Paris, aux fins de soins médicaux qui ont traîné en longueur, a installé un climat plus que délétère au palais de la République. D’ailleurs, il s’en est fallu de peu pour que deux des principaux collaborateurs du chef de l’État en arrivent aux mains. Et, c’est pour dire le moins.

Le nouveau Secrétaire général du gouvernement, Maxime Jean Simon Ndiaye, et son ancien adjoint devenu ministre secrétaire général adjoint de la Présidence, Oumar Samba Bâ, sont à couteaux tirés. Qui plus est, le premier nommé et la Directrice des moyens généraux (Dmg), Awa Ndiaye, entretiennent des relations exécrables.

De petits meurtres qui risquent de plomber le Fast-Track

Dans une ambiance délétère exhalant un parfum de revanche ou de règlement de comptes entre hauts cadres, on assiste à de petits meurtres entre anciens collègues, d’alliances et de mésalliances qui risquent de ralentir le Fast-Track. Au Palais, les proches de Maxime Jean Simon Ndiaye sont devenus des pestiférés et vivent une purge. « L’As » s’est glissé dans l’antre du pouvoir où le duo Oumar Samba Bâ et Awa Ndiaye tient le haut pavé en se passant progressivement des « scories » laissées par leur ancien patron qui leur a fait voir de toutes les couleurs. Des sources aux Palais relèvent que le duo Oumar Samba Bâ et Awa Ndiaye a entamé une opération de purge contre les proches de Maxime Jean Simon Ndiaye. Ils reprochent au secrétaire général du Gouvernement de vouloir toujours avoir une mainmise sur le Secrétariat général de la Présidence de la République qu’il dirigeait jusqu’à sa nomination. D’ailleurs, les sources de « L’As » renseignent que c’est la guerre totale depuis le jour où le Secrétaire général du gouvernement a demandé à Oumar Samba Bâ de lui transmettre au préalable les dossiers qu’il adresse au chef de l’État. Ce dernier lui oppose une fin de non-recevoir, lui rétorquant qu’il n’est plus sous ta tutelle et que, désormais, il remet directement ses dossiers à Macky Sall.

Entre guerre froide, purges à la pelle et mises hors-circuit

Si le secrétaire général du gouvernement est dépeint comme un travailleur infatigable, il n’en demeure pas moins qu’il est décrit comme un tueur froid qui écrase tous ceux qui se dressent en travers de son chemin. N’est-ce pas Aliou Mara ? Dans les chaumières du pouvoir, il se dit qu’il a brisé beaucoup de carrières. Pourtant, d’après ses proches, c’est lui qui a « fabriqué Awa Ndiaye et Omar Samba Bâ ». L’on soutient en effet qu’il a beaucoup pesé dans la nomination de Awa Ndiaye comme Dmg de la Présidence de la République. Il l’a fait nommer Conseiller technique du chef de l’État avant de la proposer pour remplacer Abdoulaye Ndour à son poste de Dage. Mais, depuis quelques temps, les deux sont en guerre totale. En alliance avec Oumar Samba Bâ, Awa Ndiaye est en train de tisser sa toile. Des sources établies au Palais renseignent que Aliou Diouf, un fidèle de Maxime Jean Simon Ndiaye qui gérait les portables et puces de tous les travailleurs au Palais, a été remplacé par un certain Ndoye qui s’occupait du carburant de la Présidence. Il en est de même de Malick Cissé, Directeur adjoint des moyens généraux (Dmga), qui avait en charge la gestion des marchés. On lui a retiré tous ses pouvoirs. Il est désormais mis au frigo. En fait, Awa Ndiaye a tout chamboulé pour mettre hors circuit « les hommes de Maxime », relate le journal.