TERMES DE REFERENCE FORUM CITOYEN -ENVIRONNEMENTAL SUR LA REDEVABILITE DES ELUS MUNICIPAUX A BARGNY

0
88 views

Bargny, petite ville à 30 km de Dakar, aurait pu être un petit paradis avec sa baie, ses plages de rêve et ses pirogues de pêcheurs. Mais aujourd’hui, la ville est menacée par trois fardeaux : la SOCOCIM, la plus grosse cimenterie d’Afrique de l’Ouest, l’érosion côtière qui détruit les maisons, et la construction d’une toute nouvelle centrale à charbon. 

Bargny doit son économie à la mer. Mais aujourd’hui cette source d’économie est menacée par l’érosion côtière dont la principale cause est l’extraction du sable marin. En effet L’extension de la zone urbaine, la création de nouveaux quartiers et l’émergence de nouveaux chantiers en construction ont considérablement augmentes la demande et encouragé l’extraction abusif du sable marin, la ville de Bargny est doublement menacée. Si ce n’est pas l’avancée de la mer qui pense –t – on risque de rayer la commune de la carte géographique, c’est la pollution occasionnée par la Sococim. A cela vient s’ajouter la construction d’une centrale à charbon toujours dans le périmètre de la commune. Un projet qui a entraîné une levée de boucliers des populations. Ces dernières ne souhaitent pas  que la centrale soit installée dans la zone. Cette centrale électrique de 125 MW est financée à hauteur de 55 millions d’euros, environ 35 milliards de F Cfa par la Banque  africaine de développement. Mais le projet est fortement contesté.

L’absence des  infrastructures  de stockage et  de traitement et les limites de la recherche pour  un usage approprié de ces résidus accroissent  le phénomène de pollution et participe à la détérioration  du cadre de vie des populations.   L’unique canal d’évacuation des  déchets liquides  connaissait un problème de récurage  et était transformé en dépotoir de déchets solides et liquides. Aujourd’hui le groupe Eiffage en partenariat avec la mairie de Bargny ont entrepris la réfection du canal au grand soulagement des populations de cette localité. Mais le chantier connait aujourd’hui un blocage  qui perdure au moment où  la reprise des travaux est très attendue des populations. A cela s’ajoute  la construction d’une centrale à charbon  dans le périmètre de la commune. Un projet qui a entraîné une levée de boucliers des populations qui rejettent les impacts de pollution atmosphérique et la mer, une menace de perte de la biodiversité. Les dernières populations ne souhaitent pas  que la centrale soit installée dans la zone car affectant également les valeurs   cultuelles et culturelles du site.  Mais aussi le site érigé en centrale appartiendrait à des tierces personnes qui sont entrain de revendiquer leurs terres.

   Sur le plan économique, à côté de la pêche se développe une activité parallèle principalement gérée par les femmes qui consiste à sécher ou a fumer les poissons qui sont utilisés à la fabrication du poudre d’épice destinés en grande partie à l’exportation vers les pays frontalier notamment le Mali, mais aujourd’hui avec l’immersion de plus en plus de terres cette activité qui, pour beaucoup de foyers maintient la marmite au feu fait face à des problèmes d’espaces pour s’épanouir a cela s’y ajoute la dégradation de certains complexe économique comme l’ex Bata. 

  • Objectif de l’atelier

L’atelier vise les objectifs suivants :

  • Sensibiliser les élus de la municipalité et la population Bargnoise  sur les enjeux environnementaux du littoral.
  • Agir directement auprès des acteurs engagés pour des actions de plaidoyer  pour l’intégration de ces enjeux au niveau national.
  • Inciter à la création de plate- forme multi-acteurs pour la gestion durable du littoral et des plages bargnoises.
  • Etudier les synergies entre les différents acteurs et aussi avec les projets en place et les initiatives nationaux et privées qui sont entamées.
  • Résultats attendus
  • Les acteurs municipaux sont sensibilisés  sur les enjeux environnementaux de la commune 
  • Les acteurs engagés sont conviés dans des actions de plaidoyer pour la prie en compte des enjeux environnementaux de la commune 
  • Des plate- forme multi-acteurs sont visés pour la gestion durable du littoral de la commune.
  • Les synergies entre les différents acteurs et les projets en place ont vu le jour.
  • Participants à l’atelier

Les participants à l’atelier sont les représentants des organisations  des collectivités locales, de la société civile, des services techniques, des organisations professionnelles de la pêche, des personnes ressources, etc…

Les panélistes désignés devront préparer des présentations basés  sur les points : 

  • L’économie locale 
  • la gestion de l’assainissement à Bargny 
  • L’environnement et la centrale à charbon 
  • La sococim industrie et ses impacts dans le cadre de vie 
  • Lieu et date

L’Atelier se déroulera le 13 Juillet 2019  à partir de de 9H au foyer socio culturel de Bargny 

          AGENDA DU FORUM 

13 Juillet 2019 
HEURES ACTIVITES RESPONSABLES

9 :00

ALLOCUTION D’OUVERTURE 
INVITES D’HONNEUR 
9h00:9h15 PRESENTATION DE L’AGENDA  DE L’ATELIER  MODERATEUR 
9h 15: 9h 30 PRESENTATION INTRODUCTIVE  DE L’ATELIER  MODERATEUR +CRAC 
9h30:10h00 PAUSE-CAFE /INTERVIEW PRESSE CRAC 
10h00 :10h45 Panel 1 : L’ECONOMIE LOCALE DE BARGNY  DR SOULEYMANE ASTOU DIAGNE 



10h45 : 11h00 Panel 2 : POLLUTION A BARGNY AAVEC IMPACT CENTRALE ET SOCOCIM A BARGNY 3 PANELISTES
11h00 : 13h00 Panel 3 : LA GESTION DE L’ASSAINISSEMENT A BARGNY :CAS DE BARGNY GUEIDJI  1 PANELISTE 
11h00 : 13h00 ECHANGE  ET DISCUSSION PARTICIPANTS/EXPERTS PANELISTES
13h00 : 14h45 DEJEUNER 
14h45 :15h00 POURSUITE DES ECHANGES  PARTICIPANTS/EXPERTS PANELISTES
15h00 : 16h00 SYNTHESE  MODERATEUR 
16h00 :16h45 CLOTURE DE L’ATELIER CRAC ET INVITES D’HONNEUR