Coud, Prodac, Arcelor Mittal, Petro-Tim…Ces casseroles qui perturbent le sommeil de Macky Sall

0
70 views

Dans sa livraison du jour, le journal Walf Quotidien liste ces nombreux dossiers qui ternissent la gouvernance du Président Macky Sall. 

Il y a bien sûr, la dernière née, cette bien embarrassante affaire Petro Tim, révélée par la BBC autour d’un scandale de 10 milliards de dollars, au centre duquel, se trouve Aliou sall, le frère du chef de l’Etat. Mais selon plusieurs de ses détracteurs, le principal responsable dans cette affaire, n’est autre que le président de la République lui-même. Une affaire qui, écrit le journal de Khar Yalla, tombe à un moment où le quinquennat de Macky Sall, était si bien parti, avec le dialogue national enclenché. 

Et le journal regarde un peu dans le rétroviseur pour évoquer cette autre affaire du Coud, dans laquelle Cheikh Oumar Hanne est accusé de « malversations financières, de détournement de deniers publics ou encore d’octroi de subventions » indues à des tiers. Mais souligne le journal, malgré le rapport de l’Ofnac, « aucune poursuite n’a été déclenchée contre Cheikh Oumar Hanne ». Tout au contraire, il a été promu ministre de l’Enseignement supérieur. 

Le journal créé par le défunt ‘’Mollah de Khar Yallah’’, évoque aussi l’affaire du Programme des domaines agricoles communautaires (Prodac), dans lequel l’on évoque un détournement de 29 milliards. Ou 36 milliards, selon Birahim Seck du Forum civil. Mais là aussi, Mame Mbaye Niang, cité dans cette affaire, n’a jusque-là, pas été inquiété. Il a été plutôt nommé dans le cabinet du président de la République. 

Et Walf Quotidien de citer tous ces dossiers à scandale, dont celui de renationalisation de la Suneor, la gestion du zircon, Necotrans, Arcelor Mittal, sans compter le coup pharaonique du Ter. Le journal évoque aussi, les nombreux couacs dans la confection des cartes d’identité biométriques, malgré 50 milliards FCfa dépensés pour la fabrication de ces documents. 

Le journal souligne en passant, l’affaire des 94 milliards ou le dossier Bictogo, pour dresser une longue liste d’affaires scabreuses, pas résolues, et qui contrastent fortement avec une gouvernance vertueuse. 

Autant de dossiers, qui, selon le journal, ont fini de ternir la présidence de Macky Sall, que beaucoup espéraient voir trancher d’avec les pratiques de son prédécesseur, Abdoulaye Wade.