CONSEIL CONSTITUTIONNEL Le Pds « légalise » la candidature de Karim Wade

0
34 views

Le Parti démocratique sénégalais (PDS) est plus que jamais déterminé à « imposer » la candidature Karim Wade. Ce lundi, les libéraux se sont dit sûrs de la légalité du dossier de candidature de leur candidat, déposé au Conseil constitutionnel.
Oumar Sarr explique que son parti n’a jamais demandé une carte d’identité pour Karim Wade sur laquelle il est dit qu’il est inscrit. « La réalité, c’est qu’il (le ministre) ne voulait pas nous donner la carte d’identité elle-même », soutient-il, relevant que la candidature et l’inscription sur les listes électorales ne sont pas liées.
« La loi dit que, pour être député, il faut être électeur inscrit sur les listes électorales. Mais pour être candidat à l’élection présidentielle, le code dit qu’il faut être électeur. Il n’est pas dit qu’il faut être inscrit sur les listes », a précisé Oumar Sarr. Non sans souligner que ce sont les « Aperistes » qui interprètent la loi comme bon bon leur semble.
« L’électeur, poursuit le mandataire du Pds, c’est tout Sénégalais qui a 18 ans et qui détient ses droits civiques. Donc, si le droit devrait être dit, nous sommes très confiants ».
S’agissant du casier judiciaire de Wade-fils, le numéro 2 du Pds reconnaît avoir déposé un document entaché. Toutefois, s’est-il défendu, « dans la loi sénégalaise, il n’est nullement demandé des casiers judiciaires vierges. Il est tout simplement demandé de déposer des copies des casiers judiciaires ».
Oumar Sarr d’expliquer encore : « Dans le casier judiciaire de Karim Meissa Wade apparaît cette condamnation politique à la CREI. Mais, il faut le dire, la CREI avait écrit et réécrit que malgré ces condamnations, Karim Wade gardait tous ses droits civiques et politiques, malgré la demande de l’État du Sénégal de lui retirer ces droits ».