La Banque mondiale met 90 milliards sur la table

0
131 views

Au siège de la Banque mondiale, en France, les travaux du Groupe consultatif ont démarré. Le chef de l’Etat et son équipe, qui cherchent 2 850 milliards de francs Cfa pour le financement de la phase 2 du Plan Sénégal émergent (Pse), peuvent compter sur cette institution bancaire. Le vice-président de la Banque mondiale a, lors de l’ouverture des travaux, annoncé que 180 millions de dollars seront mis à la disposition de l’Etat du Sénégal.

«Nous sommes heureux d’annoncer que les réformes accomplies, ces dernières années, dans les secteurs de l’énergie, des télécommunications et de l’économie numérique, ont permis de débloquer un financement budgétaire d’appui aux réformes de 180 millions de dollars, approuvé vendredi dernier, le 14 décembre, par notre Conseil d’administration, et qui constitue le plus important appui budgétaire de la Banque mondiale au Sénégal», a indiqué M. Hafez M. H. Ghanem, le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique, lors de l’ouverture des travaux.

Et pour maintenir les taux de croissance actuels, il signale qu’il sera nécessaire, pour notre pays, de «continuer à approfondir ces réformes». Ce, dans les domaines de l’énergie, de l’économie numérique, de l’agriculture et du foncier. Réformes essentielles pour attirer le secteur privé dans le monde rural et favoriser une croissance inclusive. «Et, certainement, la banque va rester à vos côtés pour soutenir ces réformes.

En conclusion, nous, au Groupe de la Banque mondiale, nous sommes fiers de notre partenariat avec le Sénégal et des bons résultats du Pse, et nous resterons engagés pour soutenir le Pap 2 du Pse», a assuré le fonctionnaire de la Banque mondiale.