Grève du Sytjust : Menaces sur la présidentielle de 2019

0
103 views

Le Syndicat des travailleurs de la justice (Sytjust) va entamer une grève illimitée. Ses membres ont a déposé cette semaine un préavis de grève qui expire le 27 décembre. Ce mouvement d’humeur inquiète le président de la Ligue sénégalaise des droits humains (Lsdh), Me Assane Dioma Ndiaye, qui « exprime ses vives inquiétudes par rapport à ce jalon supplémentaire qui a été posé par le syndicat des travailleurs de la justice ».

« Il va de soi qu’en cette période cruciale d’abord de l’année judiciaire, mais aussi une année électorale, ce serait catastrophique pour le Sénégal et les justiciables si le système judiciaire était paralysé, alerte l’avocat. Il est urgent de faire en sorte qu’une solution soit trouvée entre le gouvernement et le syndicat des travailleurs de la justice, d’autant que ce préavis doit être mis à profit. » 

Me Assane Dioma Ndiaye se dit « certain que ce mouvement d’humeur va nécessairement impacter et de façon substantielle sur l’élection présidentielle prochaine. Un pays où le système judiciaire ne marche pas est voué à l’instabilité. La vertu de la justice c’est de permettre une vie sociale apaisée, et même l’environnement des affaires suppose une sécurité juridique ». 

Le droit-de-l’hommiste pense que « le gouvernement a l’obligation de décrypter ce signal et de faire preuve d’anticipation pour jeter les bases d’un apaisement. Le danger serait la politique du pourrissement de cette crise dans le système judiciaire sénégalais ».