« Moss Mucc » à Medina Baye : La viande d’un bœuf abreuvé de versets coraniques !

0
151 views

Le procédé est séculaire. Il date de l’époque de Baye Niass mais est annuellement perpétué par chaque génération de dignitaires de la sainte cité. Ce mercredi 12 décembre, l’imam de la grande mosquée de Médina Baye Cheikh Tidiane Cissé a respecté la tradition en bénissant le démarrage de la distribution du « Moss Mucc ».

« La viande d’un boeuf abreuvé de versets coraniques »

Baye Thiam, un chanteur religieux très connu, rencontré sur l’esplanade de la mosquée y croit dur comme fer. La preuve, il est venu faire la queue pour acheter sa part. « Depuis l’époque de Baye Niass quand une épidémie arrivait, quand une série de malédictions s’abattaient sur les disciples, on faisait une eau bénite à base de versets coraniques avec laquelle on abreuvait un bœuf. Immolé, la viande de bœuf était partagée entre les disciples. Le plus petit morceau suffit largement à toute une famille, l’essentiel est d’y goûter », soutient – il.

Ayant déjà acheté la viande, la vieille Aissatou Niass est catégorique : « le coran peut tout faire, il peut ouvrir toutes les portes et stopper toutes les malédictions divines. Nous sommes des croyantes, nous ne faisons que prier Dieu à travers cet acte, donc y croire ou ne pas y croire c’est pas trop important. »

Khalifa Mergane qui est venu du quartier Sara nous confie être ici pour son père : « j’ai déjà acheté 500g. Une fois à la maison, ça va être préparé et distribué à toute la famille de Kaolack et à l’ensemble de nos parents partout au Sénégal. Même nos frères qui vivent en France ont leur part ».

Perpétué depuis des générations, le « Moss Mucc » a survécu aux aléas des interprétations et du scepticisme cartésien du monde moderne. À Médina Baye à cause du rush enregistré hier, une liste a été ouverte, beaucoup de bœufs ont été déjà distribués. Mais on en redemande toujours.