Le capitaine Mamadou Dieye candidat à la candidature a vu ses espoirs présidentiels s’envoler avec la loi sur le parrainage. En effet, le capitaine Dieye et son mouvement NIT, ont à réussir que 44 320 signatures. Ce qui fait que celui-ci est hors course à la Présidentielle 2019, et rejoint ainsi, le peloton des candidats contraints de déclarer forfait. Présidentielles 2019 : Le temps des parrains (Par Souleymane Ly) Sélectionné pour vous : Présidentielles 2019 : Le temps des parrains (Par Souleymane Ly) Maintenant, informe L’As, le capitaine Mamadou Dieye, président du mouvement NIT est à la recherche d’un candidat à la présidentielle. De l’avis de la même source, le mouvement va se réunir dans les jours à venir pour faire le choix du candidat à soutenir.

0
78 views

Serigne Mbaye Sy Mansou s’est rendu au domicile de Feu Sidy Lamine Niass pour présenter ses condoléances. A cet occasion, le khalife des tidianes n’a pas manqué de prodiguer des conseils à Cheikh Niass, fils du défunt.

« Ne vous précipitez pas. Dieu est avec celui qui est patient. Évitez la trahison et la déception à l’endroit de vos semblables. C’est banni par l’Islam. Ne vous engagez jamais dans des combats d’intérêt personnel », a t-il lancé à l’endroit de la famille du défunt.

Afin de maintenir la paix et la cohésion au sein de la famille, Serigne Mbaye Sy Mansour demande à Cheikh Niass de montrer la bonne voie. « Pour que cela puisse avoir lieu, il faut que tu sois responsable, loyale et correcte. Il faut privilégier le dialogue. Il faut intégrer tous les membres de la famille dans la gestion des affaires », avance t-il avant de demander à Cheikh de s’approcher des vieux avant de démarrer n’importe quel projet.

« Recueille et scrute les avis des vieux. Il faut se rapprocher d’eux. Cherche à ce que tes rapports avec tes voisins soient au beau fixe. Ne minimise personne», recommande Serigne Mbaye Sy Mansour.

Le Khalife met en garde le fils de Sidy Lamine Niass contre les partis politiques : « La politique a transformé notre vie. Les personnes s’insultent, s’entre-tuent à longueur de journée. Les pères et mères de familles ont démissionné sur l’éducation de leurs enfants. On ne sait plus qui est qui et qui fait quoi. Tout cela, à cause des batailles partisanes liées à la politique. Il est temps de revenir à la raison, à l’islam», soutient-il.

Dans la même veine, il invite les collaborateurs de feu Sidy Lamine Niass, notamment Hady Niass et Oustaz Assane Diouf à ne pas délaisser ses enfants. «Il faut se rapprocher d’eux. Orientez-les, conseillez-les. Ne les suivez jamais dans leur logique. Ils peuvent se tromper dans la prise de décision. Ne vous découragez jamais», souhaite le chef religieux.