Cérémonie de lancement de la campagne de communication à Diourbel avec le Programme de Lecture Pour Tous

0
115 views

La cérémonie de lancement de la campagne de communication  présidée par le Gouverneur de région s’est tenue ce madi à Diourbel dans la salle de conférence du Conseil Regional avec le lancement regional de la campagne nationale de communication de masse, de changement social et comportemental sur « Lecture Pour Tous »(2016-2021). Il s’agit d’enseignements/apprentissages de la lecture initiale en Wolf, Pulaar et Seereer dans les classes de CI,CP et CE1 pour l’amélioration des performances scolaires des enfants de Diourbel, Fatick, Kaffrine, Kaolack, Louga,Matam,Saint-Louis.

Initié par l’Etat du Senegal et l’USAID pour un financement de près de quarante deux (42 ) milliards de francs CFA, ce programme a pour objectif fondamental de mettre en œuvre les recommandations des assises de l’education, mais aussi celles du Plan Senegal Émergent (PSE) pour les langues nationales et l’alphabétisation et cela doit passer par la Lecture Pour Tous à l’horizon 2016-2021.
Selon lInspecteur d’Academie de Diourbel , monsieur Seydou Sy, » ce qui est visé c’est d’abord l’appropriation du programme par  l’ensemble des acteurs, c’est un programme qui s’inscrit dans une dynamique de participation inclusive de l’ensemble des acteurs. Ce programme est innovant à plus d’un titre, parce que  ce programme ne se déroule pas uniquement au niveau de nos établissements, mais il se continue au niveau des cercles familiaux avec une forte implication de la communauté. Cette campagne vise à susciter l’adhésion de l’ensemble de la communauté. »
Seydou Sy de préciser  » justement il ne s’agit pas d’un programme d’alphabétisation parce qu’aux niveaux de l’Inspection d’académie et du ministère de l’éducation nationale , nous disposons d’un programme d’alphabétisation qui est déjà fonctionnel et qui est articulé à une  stratégie de 

génération de ressources additionnelles pour aider essentiellement les couches vulnerables a s’en sortir. »
Il dira tout de même « que ce programme là ce n’est pas un programme d’alphabétisation. Il s’agit d’un programme dont l’ambition est essentiellement de s’appuyer sur les trois langues que sont le Seereer, le Pulaar et le Wolf pour pouvoir à la fin des premières années d’apprentissage pouvoir faire le transfert. Il s’agit essentiellement de supports sur lesquels on va s’appuyer parce qu’on a conscience que le ventre mou système c’est la lecture et celui qui ne sait pas lire ne peut pas apprendre. »
Un constat de taille et cela se passe dans la sous-région  » quand les enfants apprennent dans la langue nationale , les acquisitions s’installent très rapidement. » suggère l’Inspecteur d’Academie Seydou Sy.

ARTICLE: Thierno AHMED Diongue

SOURCE:Siweul.net