Bousculade sur le dépôt des candidatures : Toussaint Manga accuse le pouvoir

0
51 views

Le député libéral Toussaint Manga est formel. Selon lui, la bousculade qui s’est déroulée au Conseil constitutionnel porte l’empreinte de la majorité présidentielle.

La bousculade des partis politiques, lundi dernier, devant les locaux du Conseil constitutionnel, fait toujours jaser. Mais, selon le député libéral Toussaint Manga, interrogé par la Radio futurs médias (RFM), c’est le camp du pouvoir qui est l’origine de ces problèmes. «Je ne vois pas l’intérêt de se bousculer. Et si vous regardez bien, ce sont les gens du pouvoir qui sont à l’origine de la pagaille au Conseil constitutionnel. La bousculade a été provoquée par la majorité. Quand vous dites que vous avez deux millions de parrains, je ne vois pas de raisons pour que Mimi Touré passe toute la soirée au Conseil constitutionnel pour déposer la première. Pourtant, nous avons largement le temps», soutient-il. Pour Toussaint Manga, «le seul avantage de déposer le premier c’est que s’il y a doublon, ce sera comptabilisé pour celui qui a déposé le premier. Mais, cela ne doit pas poser problème pour quelqu’un qui a deux millions de parrains. Je crois qu’ils ne sont pas rassurés par leurs parrains. En tout cas, le Parti démocratique sénégalais (PDS) a, quant à lui, des parrains qui lui sont propres.»Et le député du groupe parlementaire Liberté et Démocratie dénoncer «l’impartialité des forces de l’ordre, qui avaient protégé les gens du pouvoir et laissé de côté l’autre camp, et la manière dont elles ont traité les gens»